Aux Antilles, le retour du tourisme et des paquebots

4eba1da_1662356131732-2009-06-20t120000z-1782901436-gm1e56k14uj01-rtrmadp-3-germany.JPG

Télécharger sans lire 👇

⚡Aux Antilles, le retour du tourisme et des paquebots
| #Aux #Antilles #retour #tourisme #des #paquebots #Economie #france


Aux Antilles, le retour du tourisme et des paquebots

Le port de Fort-de-France, Martinique, en 2014.

Le ciel plombé et les averses orageuses n’auront guère perturbé les réjouissances : sur le bord de mer de Fort-de-France, l’ambiance était résolument festive, dimanche 4 septembre, pour accueillir les passagers du Celebrity-Equinox. Il faut dire que le comité martiniquais du tourisme n’a pas fait les choses à moitié. Les croisiéristes débarquent au rythme des biguines et des classiques du zouk interprétés par un célèbre orchestre local, tandis que des danseurs en madras chamarré donnent aux vacanciers, conquis, un avant-goût de la culture créole.

A quelques mètres de là, un « spot instagrammable », inauguré en grande pompe quatre jours auparavant, face au terminal des croisières de la pointe Simon, plonge les touristes dans une ambiance tropicale, avec sa haute fresque murale aux couleurs exubérantes et son jardin d’authentiques plantes locales, déjà colonisé par les iguanes.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés « Deux ans après, les paquebots géants refont le plein »

Parti de Fort Lauderdale, en Floride, le paquebot de 317 mètres de long – 28 de moins que le Queen-Mary-2 –, d’une capacité de 2 850 passagers, termine un circuit de onze jours et onze nuits en mer des Caraïbes. L’arrivée de ce navire à la Martinique revêt une importance toute particulière dans cette île des Antilles françaises. Ce super-paquebot de la Royal Caribbean International est le premier bateau de croisière à y faire escale depuis le début de la pandémie de Covid-19, il y a deux ans et demi.

Des chiffres proches de 2019

Avec le confinement de mars 2020 et la fermeture des frontières, les croisières s’étaient arrêtées net, en pleine saison touristique. A la Martinique, ainsi qu’à la Guadeloupe, la grave crise sanitaire qui a démarré en juillet 2021 a empêché les deux îles sœurs de profiter du redémarrage des circuits de croisière dans la région, il y a un an. Les navires se sont reportés sur les îles anglophones voisines : Sainte-Lucie, la Dominique ou encore la Barbade. Un désastre économique pour ces deux départements de moins de 400 000 habitants, qui avaient accueilli chacun 1 million de touristes en 2019, dont 30 % de croisiéristes.

Après deux saisons blanches consécutives pour les professionnels martiniquais du secteur, il était donc important de marquer le coup. L’accueil en musique à Fort-de-France fait mouche. « Nous sommes en lune de miel. Cette croisière est fabuleuse et les îles sont magnifiques », s’extasie Patricia Fox. « Nous nous sommes mariés en 2020 et nous avons dû attendre jusqu’à maintenant pour faire ce voyage », confie son mari, Daniel Carlin. Les deux touristes irlandais pressent le pas car l’excursionniste leur fait signe. Ils ont réservé un circuit dans le nord de l’île, en direction de la montagne Pelée, des ruines de Saint-Pierre et d’une distillerie. « J’adore le rhum !  », lance Patricia, avant de monter dans le minibus prêt à démarrer.

Il vous reste 50.61% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.


Merci à banqueenfrance.com puor Aux Antilles, le retour du tourisme et des paquebots

#banqueenfrance
Merci d’avoir lu cet article : Aux Antilles, le retour du tourisme et des paquebots


De banqueenfrance.com

Banqueenfrance.com

Merci 


Aux Antilles, le retour du tourisme et des paquebots
source : online websites and banqueenfrance.com

Plus d'articles >>

%d bloggers like this: