EN DIRECT – Valérie Pécresse ne donnera pas de consigne de vote pour le second tour car “les Français n’en veulent pas”

La-candidate-LR-a-la-presidentielle-Valerie-Pecresse-en-meeting-porte-de-Versailles-a-Paris-le-3-avril-2022-1385208.jpg

Télécharger sans lire 👇

🪁EN DIRECT – Valérie Pécresse ne donnera pas de consigne de vote pour le second tour car “les Français n’en veulent pas”
✈️ #banque #france | #DIRECT #Valérie #Pécresse #donnera #pas #consigne #vote #pour #tour #car #les #Français #nen #veulent #pas |


EN DIRECT – Valérie Pécresse ne donnera pas de consigne de vote pour le second tour car “les Français n’en veulent pas”

Sur la sécurité, Éric Zemmour estime “qu’il ne se cache pas”

Questionné sur le thème de la sécurité, sur le plateau de Cnews ce vendredi matin, Éric Zemmour a estimé qu’il était le seul candidat “à dire les choses”, sans se cacher.

“Je ne me soumets pas au politiquement correct, j’envoie les mots qui fâchent. Quand on emploie les mots qui fâchent, on a les actes qui déterminent et qui ont une vraie réalité”, a estimé le candidat.

“Excédée par leur culpabilisation permanente”, Marine Le Pen déclare que les chômeurs sont “victimes” de la politique du gouvernement

Toujours sur franceinfo, la cadidate du rassemblement national a repris son discours social. “La culpabilisation permanente des chômeurs m’excède”, a-t-elle lancé. Culpabilisation dont elle a estimé qu’elle était “la petite musique qu’on entend au gouvernement”.

Pourfendant une politique ne permettant “pas de créer de l’emploi”, elle a poursuivi: “Les chômeurs sont victimes de cette situation, ils n’en sont pas coupables”.

Pécresse ne donnerait pas de consigne de vote: Le Pen salue une “décision sage” et juge n’avoir jamais été si proche de l’Elysée

Si elle n’était pas qualifiée au second tour de la présidentielle, Valérie Pécresse a affirmé qu’elle ne fournirait pas de consigne de vote à ses électeurs – tout en précisant le sien. Sur franceinfo, Marine Le Pen y a vu une “décision sage”.

Tandis que la classe politique semble moins résolue dans sa mobilisation contre sa campagne cette année, Marine Le Pen a jugé être “incontestablement” plus proche de l’accession à l’Elysée.

Elle a aussi expliqué être mieux préparée qu’il y a cinq ans. “J’ai énormément travaillé ce projet depuis cinq ans”, a-t-elle ajouté, assurant être “plus prête qu'(elle l’a) jamais été”.

Sur Cnews, Eric Zemmour revient sur “la ferveur” des jeunes lors de son meeting au Palais des Sports

Pour remettre en cause les sondages, Éric Zemmour est également revenu sur “la ferveur” rencontrée lors de son meeting au Palais des Sports, ce jeudi soir, à Paris.

“Vous avez vu cet enthousiasme : 5.500 jeunes sont venus au Palais des Sports”, a rappelé le candidat de Reconquête.

“Est-ce qu’un président devrait dire ça?”: Le Pen dénonce “l’agressivité” de Macron à son égard

Marine Le Pen a attaqué l’attitude du chef de l’Etat à son endroit. “Je le trouve très agressif depuis son entrée en campagne, dans ses postures, ses propos”, a-t-elle pointé: “J’ai été choquée de l’entendre m’accuser de racisme. Je le mets au défi de trouver une seule proposition dans mon programme discriminant une personne selon son origine, sa religion”.

Tandis qu’Emmanuel Macron s’est dit “prêt à la castagne” dans un éventuel débat d’entre-deux-tours, elle s’est interrogée à voix haute: “Est-ce qu’un président devrait dire ça ?” Elle a jugé que cette sémantique “révélait une forme de fébrilité”.

Eric Zemmour revient sur sa comparaison de la société “avec l’URSS”

Prenant l’exemple de sa fille, Eric Zemmour est revenu ce vendredi matin sur sa comparaison, prononcée lors de son dernier meeting, entre l’époque actuelle et l’URSS.

“Je vois des jeunes qui à l’école, ou ailleurs, doivent dire certaines choses, défendre des certaines idées sur l’anti-racisme, l’écologie, la France, mais qui ne pensent pas du tout ça. Et si jamais, ils disaient le contraire, ils seraient sanctionnés”, a estimé le candidat Reconquête.

Selon lui, cela ressemble à l’URSS avec deux discours à avoir “celui pour la maison et celui pour le public”.

“Les consignes n’ont plus de sens”: Jean-Luc Mélenchon refuse de donner une consigne de vote pour le second tour

Le candidat insoumis s’est refusé sur BFMTV ce vendredi à donner une consigne de vote pour le second tour, estimant que “les consignes n’ont plus de sens aujourd’hui de manière générale”.

“Je ne me donne pas un droit que je n’ai pas”, a-t-il déclaré faisant mine de se demander pourquoi il donnerait une consigne qui “ne fera de toute façon pas l’unanimité”.

Marine Le Pen veut interdire le voile dans l’espace public et estime que beaucoup de celles qui le portent sont des “victimes”

Marine Le Pen compte restreindre le port du voile islamique au sein des foyers ou dans la mosquée. En revanche, elle a réaffirmé son intention de l’interdire dans l’espace public.

Elle a réfuté l’idée selon laquelle elle verrait dans les femmes l’arborant des islamistes: “Jamais de la vie. Beaucoup sont des victimes. Elles subissent une pression très importante”.

“Au minimum, il y a une faute”: Jean-Luc Mélenchon considère que la famille d’Yvan Colonna “a raison de porter plainte” contre l’Etat

Le candidat insoumis a estime sur BFMTV ce vendredi que la famille d’Yvan Colonna avait “raison de porter plainte” contre l’Etat après l’agression de l’ancien indépendantiste corse avant sa mort. 

“Au minium, il y a une faute de l’Etat”, a-t-il estimé, considérant que “l’Etat doit être exemplaire ou il n’est pas l’Etat de tous les Français”.

Valérie Pécresse: “Je ne donnerai pas de consigne de vote car les Français n’en veulent pas”

Interrogée par un auditeur de France Inter ce vendredi matin à propos des consignes de vote au second tour, Valérie Pécresse a répondu: “je ne donnerai pas de consigne de vote, car les Français n’en veulent pas. Je dirai pour qui je vote.”

Il lui a également été demandé si elle accepterait un poste dans un hypothétique nouveau quinquennat Macron. Sur ce point, elle affirme: “non, je ne souhaite pas avoir de responsabilités avec un président qui mène une politique que je réprouve.”

Eric Zemmour estime pouvoir rassembler les Républicains et le Rassemblement national

Sur le plateau de Cnews, Eric Zemmour a rappelé que plusieurs cadres du parti Républicains, notamment Eric Ciotti et François-Xavier Bellamy, avaient appelé à voter pour lui. “Ils l’ont déjà annoncé”, a souligné le candidat Reconquête.

Selon lui, Nadine Morano le ferait également.

A contrario, il estime que personne ne ralliera la candidate Marine Le Pen (RN), donnée à la deuxième place des intentions de vote à l’issue du premier tour.

Russie: Le Pen réaffirme son soutien aux sanctions sauf en ce qui concerne les matières premières

Marine Le Pen a poursuivi le développement de sa pensée sur le dossier de l’invasion de l’Ukraine par la Russie. “J’ai condamné cette agression armée de la façon la plus claire qui soit”, a-t-elle assuré.

J’ai dit ‘oui’ aux sanctions. La seule sanction que je ne souhaite pas ce sont les sanctions sur les matières premières”, a-t-elle plaidé, affirmant qu’il ne fallait pas “se faire hara kiri”.

Jean-Luc Mélenchon appelle à bloquer l’essence à 1,40 euro le litre

Le candidat insoumis a appelé à un blocage des prix “le plus bref possible”, “le temps de faire cesser la spéculation” en réponse à l’inflation actuelle des prix de l’énergie et de l’alimentaire.

Il a notamment évoqué un blocage à 1,40 euros le litre d’essence, ainsi qu’un blocage concernant un panier de produits à déterminer avec les syndicats.

“Je ne voulais pas faire de la Russie un paria en Europe”: Le Pen défend ses propos passés sur Poutine

Interrogée sur ses propos passés envers Vladimir Poutine, jugés trop bienveillants selon certains observateurs, Marine Le Pen s’est défendue:

“Ce que j’ai défendu à l’époque c’est ce que tous les présidents ont défendu durant leur mandat, c’est-à-dire la volonté de ne pas faire de la Russie un paria en Europe, de la réarrimer en Europe.”

“L’intérêt de la France n’est pas de voir la Russie partir dans les bras de la Chine”, car “la puissance qui interviendrait de cette coalition serait à l’évidence un problème majeure pour la France”, a-t-elle fait valoir. 

“Je n’ai jamais été opposé aux sanctions”: Mélenchon appelle à des sanctions “efficaces” contre la Russie

“Bien sûr que je suis partisan de sanctions”, a répondu le candidat insoumis sur BFMTV ce vendredi matin à propos des sanctions contre les énergies russes en réponse à l’invasion de l’Ukraine. 

“J’ai dit qu’il fallait cibler les sanctions sur les oligarques proches de (Poutine) pour le faire craquer”, a-t-il affirmé, tout en appelant à choisir des “sanctions efficaces” et à “faire attention qu’elle ne nous punissent pas d’abord”.

TVA à 0% sur les produits de première nécessité, revalorisations: Le Pen déroule son programme pour le pouvoir d’achat

Marine Le Pen est l’invitée de franceinfo ce matin. La candidate du Rassemblement national a déroulé son programme pour le pouvoir d’achat.

Elle s’est prononcée pour la régulation des prix, à travers une TVA à 0% sur “une centaine de produits de première nécessité”, parmi lesquels elle a rangé le “fuel, le carburant”, et a détaillé sa politique fiscale. “j’exonèrerai les moins de 30 ans de l’impôt”. Elle s’est engagée à “restituer en moyenne 150 à 200 euros par foyer”.

Si elle a expliqué ne pas avoir l’intention de dégeler le point d’indice dans la fonction publique, elle a précisé: “Je revaloriserai les enseignants de 3% par an et les soignants”.

Eric Zemmour considère que les sondages se trompent et se voit au second tour

Invité sur le plateau de Cnews, ce vendredi matin, Éric Zemmour a une nouvelle fois considéré que les sondages se trompaient en le placant à la 5e place des intentions de vote. “Je pense toujours que je serai au second tour”, estime le chef de Reconquête.

“Les sondages se sont toujours trompés depuis 25 ans”, a estimé Eric Zemmour.

Quand on lui demande s’il voudrait rejoindre les rangs du Rassemblement national au second tour en cas de défaite, Eric Zemmour estime que Marine Le Pen voudrait plutôt se rallier avec “les souverainistes de gauche”, notamment avec le candidat Insoumis Jean-Luc Mélenchon.

Valérie Pécresse: “Mon plan banlieue est beaucoup plus ambitieux que celui qui n’existe pas d’Emmanuel Macron”

Interrogée ce vendredi matin sur Inter sur le soutien de Jean-Louis Borloo à Emmanuel Macron, Valérie Pécresse regrette et appelle à voter selon ses convictions au premier tour ce dimanche.

Elle rappelle en que Jean-Louis Borloo partage ses idées notamment sur les banlieues. Et de fustiger:”mon plan banlieue est beaucoup plus ambitieux que celui qui n’existe pas d’Emmanuel Macron”.

Valérie Pécresse sur Inter: “Partout où j’ai été, j’ai fait. J’ai le courage de faire les réformes”

La candidate de la droite assure qu’elle appliquera son programme ce vendredi matin dans la matinale de France Inter. Elle explique, “partout où j’ai été, j’ai fait. J’ai le courage de faire les réformes”.

Taclant au passage le président de la République: “Aujourd’hui nous avons un président de la République qui n’a pas été capable de réformer les retraites et qui dit “je vais le faire”. Il ne la fera pas.”

Valérie Pécresse appelle à “déjouer un scénario joué d’avance” ce dimanche

Invitée de France Inter ce vendredi matin avant d’entrer en période de réserve à minuit, la candidate Les Républicains s’est exprimée: “J’ai l’impression que le scénario était écrit d’avance. Le président de la République a fui le débat pour ne pas être confronté à son bilan. Il s’est dérobé. Il a fui cette campagne car il voulait un face-à-face avec les extrêmes, l’assurance de sa réélection.”

Emmanuel Macron dénonce “l’absence coupable des parlementaires” européens du RN pour voter les sanctions contre la Russie

Le président-candidat a dénoncé ce vendredi matin “l’ambiguité” de certains parlementaires européens du RN à l’égard de la Russie.

“Nous vivons une tragédie géopolitique et humaine en Europe, […] j’ai noté l’absence coupable de tous les parlementaires du Front national au parlement européen quand il s’est agi de sanctionner la Russie, ce qui vous montre l’ambiguité de certains encore avec ce pays malgré la guerre” a déclaré Emmanuel macron sur RTL, soulignant que “cette guerre ne s’arrêtera pas dans les jours ou les semaines qui viennent.”

Emmanuel Macron qualifie son projet de “juste et efficace pour le pays”

Emmanuel Macron a expliqué ce vendredi matin que son projet est dans le “dépassement” et non de droite ou de gauche.

“Mon projet est toujours dans le dépassement, ce que je cherche à faire c’est être juste et efficace pour le pays” a expliqué le président sortant sur RTL. “Du quoi qu’il en coûte à ce qu’on a fait pour l’éducation et l’hôpital, je n’ai pas le sentiment que ce soit un projet qu’on pourrait qualifier comme étant de droite.”

Emmanuel Macron regrette des “paroles spontanées” qui ont pu “blesser”

Interrogé sur les erreurs qu’il aurait pu faire lors de ses 100 premiers jours de mandat, Emmanuel Macron a évoqué sur RTL “des paroles spontanées” qu’il a prononcées, et qui ont pu “blesser” des Français.

Il a par ailleurs souligné que le président peut faire des erreurs au delà des 100 premiers jours de son mandat.

Un peu plus tôt, le président-candidat a assuré n’avoir “jamais regardé les Français de haut” car il “leur doit tout”.

Emmanuel Macron reconnait être entré “tard” dans la campagne

Emmanuel Macron a reconnu ce vendredi matin être entré “tard” dans la campagne présidentielle, et même “plus tard qu’il ne l’aurait voulu”.

“J’ai fait campagne tard, c’est normal pour un président sortant, les circonstances m’ont un peu contraint” a-t-il déclaré sur RTL ajoutant: “Je suis rentré encore plus tard que je ne l’aurais voulu dans la campagne, ça ne m’a pas empêché daller convaincre”.

Quant à son refus de débattre avec ses adversaires, Emmanuel Macron a rappelé que ses prédecesseurs ne l’avaient pas fait non plus au premier tour, et expliqué qu’au “premier tour, les gens choisissent le projet duquel ils se sentent proches”.

Emmanuel Macron: “j’ai l’esprit de conquête plutôt que l’esprit de défaite”

A deux jours du premier tour, Emmanuel Macron a assuré avoir plutôt “l’esprit de conquête que de défaite”.

“Je me considère toujours comme ayant à conquérir, j’ai vécu comme ça ces 5 années qui viennent de s’écouler, rien n’est jamais acquis. […] Je n’ai jamais été dans l’excès dans l’assurance, je ne suis pas non plus dans la fébrilité. […] J’ai l’esprit de conquête plutot que l’esprit de défaite” a-t-il déclaré sur RTL.

Dernier déplacement de campagne pour Pécresse dans le Vaucluse

La candidate Les Républicains, au coude à coude avec Éric Zemmour dans les sondages pour la 4e place, rencontrera des viticulteurs ce vendredi dans le Vaucluse, à Cairanne. Elle échangera ensuite avec des habitants.

Le PCF organise un “Apéroussel de fin de campagne” à Paris

Fabien Roussel organise son “Apéroussel de fin de campagne” ce vendredi à midi, à Paris.

Dans les intentions de vote, le candidat communiste est donné entre 2% et 5% des voix, et pourrait faire mieux que la dernière candidate du PCF à une élection présidentielle. En 2007, Marie-George Buffet avait obtenu 1,93%.

Marine Le Pen à Narbonne pour sa dernière journée de campagne

La candidate du Rassemblement national va se recueillir ce matin devant le Mur des disparus français d’Algérie, avant de déambuler dans la ville, dirigée par l’élu du Rassemblement national Louis Aliot.

Mélenchon et les insoumis vont occuper les réseaux sociaux ce vendredi

Dernière journée de campagne, et convaincre les électeurs se fait aussi en ligne. Les équipes de La France insoumise vont organiser ce vendredi un “multistream géant” sur plusieurs réseaux sociaux à partir de 7h et jusqu’à minuit.

Jean-Luc Mélenchon participera notamment à un live Twitch, “Allô Mélenchon”, où des internautes pourront lui poser directement des questions à partir de 21h.

Jean-Luc Mélenchon invité d’Apolline de Malherbe dans “Questions de confiance” à 8h30 sur BFMTV-RMC

À moins de 48 heures de l’ouverture des bureaux de vote pour le premier tour de la présidentielle, les candidats font ce vendredi leur dernière intervention dans les matinales. Sur BFMTV-RMC, Apolline de Malherbe reçoit le candidat de La France insoumise, Jean-Luc Mélenchon, à partir de 8h30 dans “Questions de confiance”.

Les autres candidats dans le reste des matinales:

– 7h35, RTL: Emmanuel Macron (LREM)

– 7h40, France 2: Jean Lassalle (R!)

– 8h10, France 2: Fabien Roussel (PCF)

– 8h15, Europe 1: Nathalie Arthaud (LO)

– 8h15, CNEWS: Nicolas Dupont-Aignan (DLF)

– 8h20, France Inter: Valérie Pécresse (LR)

– 8h30, CNEWS: Éric Zemmour (R!)

– 8h30, France Info: Marine Le Pen (RN)

Bonjour à tous !

Bienvenue dans ce live consacré à l’élection présidentielle, à deux jours du premier tour.


Merci à banqueenfrance.com puor EN DIRECT – Valérie Pécresse ne donnera pas de consigne de vote pour le second tour car “les Français n’en veulent pas”

#banqueenfrance
Merci d’avoir lu cet article : EN DIRECT – Valérie Pécresse ne donnera pas de consigne de vote pour le second tour car “les Français n’en veulent pas”


De banqueenfrance.com

Banqueenfrance.com

Merci 


EN DIRECT – Valérie Pécresse ne donnera pas de consigne de vote pour le second tour car “les Français n’en veulent pas”

Plus d'articles >>

%d bloggers like this: