« La question de la sobriété salariale devrait être étendue à l’ensemble des entreprises »

f26a851_1660735654836-pns-6167509.jpg

Télécharger sans lire 👇

⚡« La question de la sobriété salariale devrait être étendue à l’ensemble des entreprises »
| #question #sobriété #salariale #devrait #être #étendue #lensemble #des #entreprises #Economie #france


« La question de la sobriété salariale devrait être étendue à l’ensemble des entreprises »

A l’heure où les Français sont appelés à la sobriété, le gouvernement envisagerait de modifier la réglementation en vigueur sur les salaires des patrons des entreprises publiques, pour trouver un remplaçant ou une remplaçante au patron d’EDF, Jean-Bernard Lévy. L’Etat manquerait de candidats pour piloter ce chantier exceptionnel que sont la transition énergétique de notre pays et sa capacité à s’adapter à un monde aux ressources finies, si la rémunération de ce poste majeur ne pouvait pas dépasser vingt-cinq fois le smic par mois.

Mais où sont donc passés tous ces talents de nos grandes écoles parmi les meilleurs du monde, notamment les X-Mines, qui ont, par ailleurs, été rémunérés par la nation pendant des années, y compris pendant leurs études, et qui maintenant refuseraient d’occuper ce poste « au service de la nation » pour 450 000 euros par an ?

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés Redéfinir le statut du dirigeant d’entreprise

A l’heure où une nouvelle génération se dit prête à baisser ses exigences salariales en fonction de l’engagement des entreprises, voire à quitter les grandes entreprises pour se concentrer sur des organisations et des emplois ayant un impact positif sur les enjeux écologiques et sociaux, un tel retournement interroge. Il nous paraîtrait incompréhensible qu’une telle décision soit prise si rapidement, sans réflexion sur une nouvelle méthodologie de recrutement, plus ouverte, plus rigoureuse, plus transparente pour trouver des candidats compétents, industriels exceptionnels, mettant l’intérêt général plus haut que leur intérêt particulier.

Une boussole salutaire

Par ailleurs, la période inflationniste et de sobriété forcée – particulièrement aiguë pour les énergéticiens – nécessite aussi de partager les efforts et de freiner la hausse des prix en partageant mieux la richesse pour que cela ne se répercute pas sur les salariés et les consommateurs les plus précaires.

Lire aussi L’engagement des entrepreneurs prend de l’ampleur

C’est le cas des profits exceptionnels de Total, qui pourraient amener à une taxation exceptionnelle pour accélérer la transition écologique, comme cela a été le cas pour les mutuelles avec la « taxe Covid ». C’est le cas avec la nécessaire sobriété salariale, surtout dans les entreprises publiques, mais aussi dans toutes celles qui s’engagent dans une dynamique de sobriété.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés « Pour soutenir le pouvoir d’achat des salariés, de nombreuses solutions sont déjà à la disposition des entreprises »

Le plafonnement du salaire des dirigeants d’entreprises publiques nous paraît donc un acquis essentiel, une boussole salutaire en temps de crise, qu’il serait incompréhensible de remettre en question aujourd’hui.

Transparence

Au-delà du cas d’EDF, nous proposons que cette question de la sobriété salariale et de la juste répartition de la valeur soit même étendue à l’ensemble des entreprises, en mettant en place des mesures-clés comme l’obligation de transparence des écarts de rémunérations entre le plus bas et le plus haut salaire, une incitation fiscale claire à baisser les écarts de rémunérations qui ont explosé depuis 2008, un conditionnement de 50 % de la part variable de rémunération des dirigeants à leur performance écologique et sociale validée par un Impact Score, et une extension du plafonnement des rémunérations des dirigeants appliqué aux entreprises publiques pour l’ensemble des entreprises de l’économie sociale et solidaire, alors qu’une partie d’entre elles respectent déjà un plafonnement plus strict (1 à 10).

Il vous reste 21.54% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.


Merci à banqueenfrance.com puor « La question de la sobriété salariale devrait être étendue à l’ensemble des entreprises »

#banqueenfrance
Merci d’avoir lu cet article : « La question de la sobriété salariale devrait être étendue à l’ensemble des entreprises »


De banqueenfrance.com

Banqueenfrance.com

Merci 


« La question de la sobriété salariale devrait être étendue à l’ensemble des entreprises »
source : online websites and banqueenfrance.com

Plus d'articles >>

%d bloggers like this: