Les 10 crypto-monnaies les plus connues

đŸȘLes 10 crypto-monnaies les plus connues
✈ #banque #france | #Les #cryptomonnaies #les #connues |


Les 10 crypto-monnaies les plus connues

En matiĂšre d’investissement, mieux vaut ne pas mettre tous ses Ɠufs dans le mĂȘme panier. La rĂšgle s’applique aussi pour les crypto-monnaies. Au-delĂ  du bitcoin et de l’Ether, d’autres devises virtuelles vous aident Ă  diversifier votre portefeuille. Encore faut-il les connaĂźtre.

Mais attention, cet article ne vous donne aucun conseils en investissements car ils ne sont pas sans risques. Toutes les informations prĂ©sentes sur notre site web sont publiĂ©es de bonne foi et Ă  des fins d’information gĂ©nĂ©rale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvĂ©es sur notre site web est entiĂšrement Ă  ses propres risques. Les cryptos ne bĂ©nĂ©ficient d’aucune garantie en capital, et sont soumises Ă  une forte volatilitĂ©.

Comment fonctionnent les cryptomonnaies ?

Les crypto-monnaies, appelĂ©es crypto-actifs ou crypto-devises, sont des monnaies virtuelles. Elles servent Ă  acheter des biens ou des services, Ă  envoyer de l’argent ou Ă  investir.

Contrairement aux monnaies fiat (monnaies fiduciaires) telles que l’euro, le dollar ou le yen, les crypto-monnaies ne sont pas garanties par un État. Elles ne sont pas non plus rĂ©gulĂ©es par une banque centrale. Elles fonctionnent de façon dĂ©centralisĂ©e, indĂ©pendamment des institutions financiĂšres. C’est ce qu’on appelle la finance dĂ©centralisĂ©e ou DeFi.

Autre particularitĂ©, les devises virtuelles n’existent pas sous la forme de piĂšces ou de billets. Toutes les transactions ont lieu en ligne et sont inscrites dans l’historique la blockchain (en français, chaĂźne de blocs). Ce systĂšme de stockage et d’échange de l’information repose sur un rĂ©seau de pair-Ă -pair. Les opĂ©rations sont notĂ©es dans un registre numĂ©rique public (open source) et validĂ©es par l’ensemble des utilisateurs. N’importe qui peut le consulter Ă  condition d’avoir la clĂ© publique (l’adresse de la blockchain), ce qui assure sa transparence.

Le bitcoin et l’Ether, les deux cryptomonnaies les plus connues

Le bitcoin (BTC) est la premiĂšre des crypto-monnaies Ă  ĂȘtre pĂ©renne. C’est la plus ancienne, celle qui reprĂ©sente la plus forte capitalisation mais Ă©galement la plus connue. Le BTC fonctionne sur la blockchain Bitcoin. Il a Ă©tĂ© imaginĂ© en 2008, en pleine crise des Subprimes. Face Ă  la faillite des banques, Satoshi Nakamoto souhaitait redonner aux citoyens le pouvoir et l’accĂšs Ă  leur argent. Il partage avec ses amis son projet de monnaie numĂ©rique au mois d’octobre. Le 3 janvier 2009, le premier bloc (bloc genesis) est crĂ©Ă© et les premiers bitcoins sont gĂ©nĂ©rĂ©s et les premiers mouvements enregistrĂ©s.

En 2009, un bitcoin Ă©quivalait Ă  0,01 dollar. En novembre 2021, il atteint son plus haut niveau historique (ATH ou all time high) jamais enregistrĂ© Ă  68 950 dollars avant de chuter sous la barre des 20 000 dollars en juin 2022.

L’Ethereum, l’autre projet crypto de rĂ©fĂ©rence

En 2013, Vitalik Buterin, un informaticien russo-canadien de 19 ans, lance Ethereum et sa cryptomonnaie associĂ©e, l’Ether (ETH). Satoshi Nakamoto a pensĂ© le bitcoin comme une alternative aux devises rĂ©gulĂ©es par les États. Buterin poursuit un objectif diffĂ©rent : enregistrer et stocker dans la blockchain tout type d’évĂšnement, peu importe sa nature.

Pour cela, il dĂ©veloppe les contrats intelligents (smart contracts) qui consignent automatiquement les opĂ©rations dĂšs lors que les conditions sont remplies. Cette technologie permet de programmer et de faire fonctionner des applications sans passer par un rĂ©seau central. On parle d’applications dĂ©centralisĂ©es (dApps). L’ETH n’est qu’un usage de la blockchain Ethereum. Il contribue Ă  rĂ©munĂ©rer l’utilisation des smart contracts et Ă  amĂ©liorer le projet Ethereum.

Comme le bitcoin, l’Ether recourt au minage. Afin de rendre le processus moins Ă©nergivore, Ethereum a prĂ©vu d’abandonner le mĂ©canisme de la Proof of Work (PoW ou preuve de travail) au profit de celui de la Proof of Stake (PoS ou preuve d’enjeu). Les mineurs seront rĂ©compensĂ©s non pas, car ils ont Ă©tĂ© les premiers Ă  valider un bloc, mais, car ils possĂšdent des actifs dans la crypto-monnaie. Cette Ă©volution devrait rĂ©duire le dĂ©lai de traitement des transactions et les frais d’exĂ©cution (fees) des smart contracts.

En novembre 2021, l’Ether atteint son all time high (ATH, son cours historique le plus Ă©levĂ©) Ă  4 800 dollars. Durant le mois de juin 2022, il est retombĂ© Ă  1 510 dollars.

Les trois types de monnaie virtuelle

Depuis le lancement du bitcoin, plusieurs milliers de crypto-monnaies ont vu le jour. Fin 2021, il en restait un peu plus de 5 000 en circulation. Elles se rĂ©partissent en trois catĂ©gories.

Les altcoins

Altcoin est la contraction d’alternative et de coin. Le terme dĂ©signe toutes les cryptomonnaies autres que le bitcoin. Certaines altcoins exploitent la blockchain Bitcoin ou Ethereum, pour crĂ©er leur projet ensuite. D’autres ont inventĂ© leur propre protocole.

Les stablecoins

Les crypto-monnaies sont volatiles. Pour apporter de la stabilité et de la confiance au marché, les développeurs ont créé les stablecoins.

Ces crypto-monnaies utilisent la blockchain et respectent les principes de la DeFi. Mais leur valeur est adossĂ©e sur un autre actif (une monnaie fiat, des matiĂšres premiĂšres, une autre crypto-monnaie). Elles permettent de sĂ©curiser un gain ou d’effectuer des investissements, sans avoir Ă  repasser par une monnaie fiduciaire. Les transactions sont alors plus rapides et moins chĂšres.

Les stablecoins sont garantis de trois façons. Dans le premier cas, les stablecoins centralisĂ©s, chaque unitĂ© Ă©mise est garantie par son Ă©quivalent dans une monnaie ou une matiĂšre premiĂšre (le dollar, sur l’euro, l’or
). L’entreprise dĂ©tient autant de monnaie fiat ou de mĂ©tal prĂ©cieux que son Ă©quivalent en crypto-devise.

DeuxiĂšme possibilitĂ©, assurer la paritĂ© avec une crypto-monnaie rĂ©putĂ©e fiable, le bitcoin par exemple. Cette option a l’avantage d’ĂȘtre dĂ©centralisĂ©e. Mais elle nĂ©cessite de surcapitaliser (ou surcollatĂ©raliser) pour protĂ©ger les avoirs et elle demeure vulnĂ©rable aux fluctuations du marchĂ©.

Enfin, certains stablecoins, les stablecoins dĂ©centralisĂ©s algorithmiques exploitent les algorithmes pour influer sur le rapport entre l’offre et la demande. Transparents, ils sont nĂ©anmoins complexes Ă  mettre en Ɠuvre et Ă  comprendre. De plus, comme ils sont liĂ©s Ă  d’autres crypto-monnaies, ils sont toujours soumis Ă  la versatilitĂ© des cours.

Les mĂšmecoins

Dans la culture internet, un mĂšme est une image ou une vidĂ©o dĂ©tournĂ©e de maniĂšre humoristique. Dans la cryptosphĂšre, un mĂšmecoin est une monnaie virtuelle issue d’un mĂšme ou d’une blague.

Ces tokens ne sont rattachĂ©s Ă  aucun projet, Ă  l’inverse des autres altcoins. Leur valeur dĂ©pend de leur popularité : plus le mĂšmecoin buzze, plus son cours augmentera. Ce sont les plus volatiles des crypto-monnaies. Peu onĂ©reux Ă  leur lancement, leur cours s’envole suite au tweet d’une personnalitĂ©. Lorsque l’effet de mode est passĂ©, la chute est souvent fulgurante et vertigineuse.

Amusants, accessibles et parfois rentables, les mÚmecoins séduisent les investisseurs néophytes et ceux qui cherchent à spéculer pour augmenter leurs profits. Au risque de tout perdre.

Huit autres cryptomonnaies Ă  connaĂźtre

Certaines altcoins ont réussi à se faire un nom. Voici un aperçu des cryptomonnaies les plus connues.

Nom Unités en circulation (juillet 2022) Capitalisation boursiÚre (juillet 2022)
Bitcoin 19 103 775,00 BTC 437 101 169 530 euros
Ethereum 121 690 262,25 ETH 183 713 691 182 euros
Tether 65 876 317 670 USDT 66 561 532 845 euros
Binance Coin 163 276 975 BNB 49 770 433 231 euros
Solana 345 893 533,79 SOL 18 005 068 293 euros
Cardano 33 820 262 544 ADA 15 534 330 834 euros
Dogecoin 132 670 764 300 DOGE 8 071 517 867 euros
Litecoin 70 802 693,78 LTC 4 425 765 692 euros
Terra 127 475 474,31 LUNA 1 652 188 875 euros
Ripple 15 695 254 348 XRP 1 137 779 942 euros

Tether (USDT)

Le Tether est un stablecoin dont le cours est indexĂ© sur le dollar. En thĂ©orie, un USDT Ă©quivaut Ă  un dollar. Pour garantir cette paritĂ©, Tether Limited, l’entreprise qui Ă©met cette crypto, achĂšte et conserve un dollar Ă  chaque fois qu’elle Ă©dite un token, au ratio 1:1. En huit ans d’existence, l’USDT n’est jamais tombĂ© plus bas que 0,88 dollar.

La crĂ©ation de Tether remonte Ă  2012. JR Willet, un dĂ©veloppeur amĂ©ricain, envisage de concevoir des crypto-monnaies Ă  partir de la blockchain Bitcoin. Il collabore avec Brock Pierce et Craig Sellars pour donner naissance au Realcoin, qui deviendra l’USDT.

MalgrĂ© les polĂ©miques concernant son indĂ©pendance et sa capacitĂ© Ă  maintenir la paritĂ© avec le dollar, l’USDT est le stablecoin le plus utilisĂ©. Il est disponible sur les principales plateformes d’échange de cryptomonnaies. Comme sur le graphique ci-dessous l’indique, on remarque que les variations sont trĂšs faibles mais surtout trĂšs similaires aux variations du dollar amĂ©ricain.

Binance Coin (BNB)

Binance Coin repose sur la blockchain Ethereum. Il a Ă©tĂ© dĂ©veloppĂ© par le portail spĂ©cialisĂ© dans les cryptomonnaies Binance et son PDG, Changpeng Zhao. Le but ? Favoriser la circulation des actifs et diminuer les frais de transaction (fees). Avec le BNB, les clients bĂ©nĂ©ficient d’une rĂ©duction et d’opĂ©rations plus rapides.

Le BNB ne sert pas uniquement au rĂšglement des frais. Comme les autres cryptomonnaies, il est employĂ© pour acheter des biens et des services ou spĂ©culer. En juillet 2017, il valait 0,15 dollar. En juillet 2022, il en vaut 240. Cette performance s’explique en partie car Binance rĂ©gule le nombre de tokens. En fonction du cours du BNB, la plateforme rachĂšte des jetons pour les dĂ©truire. Ce burn limite la quantitĂ© d’unitĂ©s disponibles et augmente leur valeur Ă  moyen et long terme.

Ripple (XRP)

À la fois systĂšme d’échange et cryptomonnaie, Ripple fait figure d’ovni. Sa devise virtuelle, le XRP vise Ă  simplifier et fluidifier les transactions bancaires internationales. Ripple vise Ă  devenir un concurrent Ă  sociĂ©tĂ© privĂ©e SWIFT et aux autres procĂ©dĂ©s de transfert d’argent. Son protocole ne s’appuie ni sur la blockchain, ni sur le peer-to-peer (P2P) ni sur le minage. Tous les XRP ont dĂ©jĂ  Ă©tĂ© Ă©mis et l’entreprise Ripple vĂ©rifie elle-mĂȘme les donnĂ©es.

À son lancement, en 2012, le XRP valait 0,1 euro. Il atteint son ATH en janvier 2018 Ă  3,65 euros. Quatre ans plus tard, il se nĂ©gocie au prix de 0,33 euro

Cardano (ADA)

À l’origine de la blockchain Cardano et de la crypto-monnaie ADA, on retrouve l’un des fondateurs d’Ethereum, Charles Hoskinson. Cardano est une plateforme qui exploite les smart contracts pour dĂ©ployer des dApps, comme le fait Ethereum.

Mais elle mise sur une approche scientifique pour rĂ©gler trois problĂšmes rencontrĂ©s par les crypto-monnaies : le passage Ă  une grande Ă©chelle, l’interaction entre les diffĂ©rentes blockchains et la durabilitĂ©.

ADA est l’une des dix crypto-monnaies les plus valorisĂ©es. En octobre 2017, une unitĂ© valait 0,02 euro. En septembre 2021, elle en valait 2,61, son record. Comme d’autres actifs, le coin Cardano a connu une baisse en 2022. Au dĂ©but du deuxiĂšme semestre 2022, un ADA Ă©quivalait Ă  0,48 euro.

Solana (SOL)

Le SOL est la monnaie native de la blockchain Solana. Cette plateforme se positionne comme une rivale d’Ethereum. Son objectif ? Traiter plus de transactions et plus rapidement, en dĂ©veloppant une meilleure scalabilitĂ©. Pour cela, elle s’appuie sur un double consensus de validation : le Proof of History (PoH, la preuve d’histoire) et le Proof of Stake.

GrĂące au PoS, vous pouvez participer Ă  l’écriture de la blockchain sans miner. Lorsque vous possĂ©dez des SOL, vous pouvez les dĂ©lĂ©guer Ă  un validateur. Avec Ă  cette pratique, baptisĂ©e staking, vous percevez une partie de la rĂ©compense et gĂ©nĂ©rez des revenus passifs.

En avril 2020, lorsqu’il arrive sur les marchĂ©s, le SOL vaut environ 0,80 dollar. Il culmine Ă  247 dollars en novembre 2021. Neuf mois aprĂšs, il est retombĂ© Ă  39 dollars. MalgrĂ© cette chute, le SOL est l’un des jetons les plus Ă©changĂ©s.

Dogecoin (DOGE)

Le DOGE appartient Ă  la famille des mĂšmecoins. GrĂące Ă  l’engouement du public et au soutien d’Elon Musk, c’est l’une des cryptomonnaies les plus valorisĂ©es en bourse.

En 2013, deux ingĂ©nieurs, Billy Marcus et Jackson Palmer lancent une monnaie virtuelle en s’inspirant du mĂšme Doge, une photo de chien Shiba Inu dont les internautes inventent les pensĂ©es. ImaginĂ© comme une simple plaisanterie, le projet Dogecoin n’a d’abord aucune utilitĂ©. Aujourd’hui, il permet de lever des fonds pour des actions caritatives ou de rĂ©munĂ©rer des crĂ©ateurs de contenu. Certains commerces l’acceptent mĂȘme comme moyen de rĂšglement. Le milliardaire Elon Musk fait la promotion de cette crypto sur les rĂ©seaux sociaux depuis 2021.

Les fluctuations du DOGE sont nombreuses et impossibles Ă  prĂ©voir. En janvier 2014, une unitĂ© se nĂ©gociait 0,000 351 dollar. Le DOGE bat son record en mai 2021 Ă  0,73 dollar. En juillet 2022, il ne s’affichait plus qu’à 0,065 dollar.

Litecoin (LTC)

Charlie Lee, ancien développeur de Google, élabore le systÚme de paiement Litecoin et sa cryptomonnaie associée, LTC, en octobre 2011. Litecoin reprend les principes fondamentaux du bitcoin, mais promet des transactions plus rapides et moins chÚres grùce à une validation des blocs plus fréquente.

Les LTC existent en quantitĂ© limitĂ©e. Cette raretĂ© contribue Ă  stabiliser leur valeur sur les marchĂ©s. Le LTC est commercialisĂ© autour de 0,3 euro lors de son lancement. Il atteint son plus record historique en dĂ©cembre 2017 Ă  371 euros. Mais il n’échappe pas Ă  la baisse qui touche l’ensemble du marchĂ© crypto. En juillet 2022, il se situe autour de 55 euros.

Terra (LUNA)

Le développement du projet Terra a commencé en janvier 2018 par Do Kwon et Daniel Shin. Le jeton natif du Terra, le LUNA, est un stabilisateur de prix pour le stablecoin du protocole : UST.

Le Terra est un protocole blockchain qui utilise des stablecoins ancrés aux valeurs de devises fiat (monnaies fiduciaires), la plupart du temps le dollar américain. Il vise à alimenter des systÚmes de paiement mondiaux stables en matiÚre de prix. Le stablecoin UST est un stablecoin algorithmique que vous pouvez échanger ou conserver pour sécuriser vos avoirs en cryptoactifs. Il est adossé sur le dollar.

Le projet lancĂ© en 2018 par Do Kwon et Daniel Shin a longtemps Ă©tĂ© considĂ©rĂ© comme une solution fiable pour lutter contre la volatilitĂ© des crypto-monnaies. Jusqu’en mai 2022, une succession de retraits a entraĂźnĂ© la chute du jeton et rompu sa paritĂ© avec le dollar. Au plus fort de la crise, le UST ne pesait plus que 0,30 dollar. Les pertes sont telles que la CorĂ©e et les États-Unis ont entamĂ© des enquĂȘtes judiciaires pour comprendre les raisons du crash et s’assurer que les clients n’ont pas Ă©tĂ© victimes d’une escroquerie.

AprĂšs avoir consultĂ© sa communautĂ© d’investisseurs, Do Kwon a dĂ©cidĂ© de faire Ă©voluer la blockchain Terra en Terra Classic (LUNC).

Dans cette infographie, voici un résume des cryptos les plus connus avec leur projet, leur objectif ainsi que la valeur la plus élevée de leur cours :


Merci Ă  banqueenfrance.com puor Les 10 crypto-monnaies les plus connues

#banqueenfrance
Merci d’avoir lu cet article : Les 10 crypto-monnaies les plus connues


De banqueenfrance.com

Banqueenfrance.com


Les 10 crypto-monnaies les plus connues
source : online websites and banqueenfrance.com