Occitanie: la Banque de France s’attend à un ralentissement en 2023

image.jpg

Télécharger sans lire 👇

⚡Occitanie: la Banque de France s’attend à un ralentissement en 2023
#Occitanie #Banque #France #sattend #ralentissement #banque #france


Occitanie: la Banque de France s’attend à un ralentissement en 2023

l’essentiel
La Banque de France d’Occitanie vient de dévoiler sa deuxième enquête de l’année pour mesurer la conjoncture. Au total 1400 chefs d’entreprise de tous les secteurs d’activité ont été interrogés. 2022 résiste mais 2023 sera difficile.

La Banque de France d’Occitanie a dévoilé vendredi la seconde vague de son enquête de conjoncture. Au total, un panel de 1400 chefs d’entreprise a été interrogé afin de mesurer leur confiance et de recueillir les premiers bilans de 2022. “En résumé, l’économie régionale en 2022, à l’image du national, donne de beaux signes de résistance grâce à deux moteurs : le tourisme et l’aéronautique” analyse Stéphane Latouche, le directeur régional.

Chiffres d’affaires revus à la hausse partout

Même si le taux d’utilisation des capacités de production de l’aéronautique plafonne encore à 70% (contre 90% en 2019), la hausse des cadences d’Airbus se fait sentir notamment sur les niveaux d’investissement (+25% dans l’industrie régionale versus 2021). Les services marchands (ingénierie, conseil…) connaissent une belle accélération. Les chiffres d’affaires sont revus en hausse de 11% dans les services contre +8% estimés en début d’année. La filière industrielle verra, elle, son activité bondir de 8% en 2022 contre 6% initialement prévus. Le bâtiment travaux public (BTP) ne progressera que de 2% cette année au lieu de 3% attendue. 

La rentabilité des entreprises en fort recul

En revanche, “la mauvaise surprise provient de la profitabilité d’exploitation, s’inquiète Stéphane Latouche.  Les chefs d’entreprise ont très sévèrement revu à la baisse leurs prévisions”. Dans tous les secteurs, les soldes d’opinion de chefs d’entreprise sont négatifs: tous anticipent une dégradation de la rentabilité et des tensions sur la trésorerie. “Les entreprises n’ont pas pu répercuter les hausses du coût des matières premières, font toujours face à des difficultés d’approvisionnement et voient leur facture énergétique fortement augmenter” analyse Stéphane Latouche pour expliquer cette dégradation.

Dans ce contexte, 2023 s’annoncera moins brillante pour les entreprises régionales. D’ailleurs au plan national, la Banque de France ne donne plus qu’une fourchette de croissance: entre -0,5% et +0,8% avec un scénario médian à +0,5%. “Nous prévoyons un assez fort ralentissement dans un climat de forte incertitude. Beaucoup de la tonalité de 2023 dépendra du marché de l’énergie” prévient le directeur régional de la Banque de France.


Merci à banqueenfrance.com puor Occitanie: la Banque de France s’attend à un ralentissement en 2023

#banqueenfrance
Merci d’avoir lu cet article : Occitanie: la Banque de France s’attend à un ralentissement en 2023


De banqueenfrance.com

Banqueenfrance.com

Merci 


Occitanie: la Banque de France s’attend à un ralentissement en 2023
source : online websites and banqueenfrance.com

Plus d'articles >>

%d bloggers like this: