Rouillée, la tour Eiffel ? Le Conseil de Paris veut de la transparence

860f4c7_1657048964414-000-32cl9kg.jpg

Télécharger sans lire 👇

⚡Rouillée, la tour Eiffel ? Le Conseil de Paris veut de la transparence
| #Rouillée #tour #Eiffel #Conseil #Paris #veut #transparence #Economie #france


Rouillée, la tour Eiffel ? Le Conseil de Paris veut de la transparence

La tour Eiffel est-elle en danger ? « Non !, s’insurge le président de la Société d’exploitation de la tour Eiffel (SETE). Tous les experts qui l’ont examinée relèvent le bon état général de la structure. » Et Jean-François Martins de fustiger « ces gens aigres qui balancent des trucs issus de rien dans la presse ».

De fait, c’est un article de Marianne, publié le 29 juin, qui a lancé l’alerte. Il y est fait état de trois rapports confidentiels (de 2010, 2014 et 2016) réalisés par des entreprises spécialisées. Ces documents décriraient une situation préoccupante. En 2014, indique par exemple l’hebdomadaire, Expiris constate que la peinture s’écaille, se craquèle et que le fer rouille. Trop de couches de peinture ont été superposées, et seulement 10 % de la peinture de la tour « tient » encore, selon le rapport de l’entreprise cité par Marianne : « Il n’est pas envisageable de prévoir une nouvelle application de couche de peinture, qui ne fera qu’accentuer le risque de perte totale d’adhérence du système. » Enfin, en 2016 , le bilan réalisé par SLH Ingénierie recense 884 « défauts » sur la tour. Parmi eux, 68 désordres relèvent d’« une modification de la structure qui met en cause sa durabilité ».

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés Le réaménagement du site de la tour Eiffel obtient le feu vert

Qu’en est-il ? La majorité municipale dirigée par la maire socialiste de Paris, Anne Hidalgo, renvoie vers la SETE. Et Jean-François Martins s’agace d’« affirmations qui ne prouvent rien. Ça excite les gens ; ça relève du “saccage Paris”… » (du nom du collectif qui dénonce régulièrement sur les réseaux sociaux l’état de propreté de la capitale). Le président de la SETE rappelle qu’il s’agit de 884 défauts sur le total de 18 000 pièces composant la tour. Quant aux 68 points les plus graves, « ils font partie du programme d’intervention débuté en 2019 et qui doit s’achever en 2024. Pour l’heure, 6 sont traités, mais ils le seront tous ».

Une tour « bien surveillée et entretenue »

Pour M. Martins, l’écaillage du revêtement est superficiel, lié au produit utilisé lors du ravalement de 2002. Mais le fer, sous 60 tonnes de peinture, est en bon état, assure-t-il. Il en veut pour preuve le décapage complet de l’arche décorative sud-est. « Pour la première fois depuis cent trente ans, on a retiré l’intégralité de la peinture sur une partie du monument, explique-t-il. On a découvert que le fer est dans un état irréprochable, incroyable même. »

Même si la campagne de rénovation débutée en 2019 ne ravalera que de « 5 à 10 % » du monument (contre 30 % envisagés), même si le budget a explosé (passant de 40 à 82 millions d’euros) du fait de la découverte de plomb, de retards, du Covid-19, « la tour n’a jamais été aussi bien surveillée et entretenue qu’aujourd’hui », pointe M. Martins.

Il vous reste 32.91% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.


Merci à banqueenfrance.com puor Rouillée, la tour Eiffel ? Le Conseil de Paris veut de la transparence

#banqueenfrance
Merci d’avoir lu cet article : Rouillée, la tour Eiffel ? Le Conseil de Paris veut de la transparence


De banqueenfrance.com

Banqueenfrance.com

Merci 


Rouillée, la tour Eiffel ? Le Conseil de Paris veut de la transparence

Plus d'articles >>

%d bloggers like this: