tout ce qu’il faut savoir sur cette crypto

bitcoin-t-1.jpg

TĂ©lĂ©charger sans lire 👇

đŸȘtout ce qu’il faut savoir sur cette crypto
✈ #banque #france | #tout #quil #faut #savoir #sur #cette #crypto |


tout ce qu’il faut savoir sur cette crypto

Premiùre des crypto-monnaies mise en circulation, le bitcoin est aussi la plus connue. C’est logiquement vers elle que les investisseurs se tournent pour leur premier achat. 

Comment fonctionne la blockchain ? Combien coĂ»te un bitcoin ? OĂč en acheter et comment les conserver ? Voici les informations Ă  connaĂźtre avant d’acquĂ©rir vos premiers jetons. 

Le bitcoin, définition

Le mot bitcoin a Ă©tĂ© formĂ© Ă  partir de deux mots anglais : bit, qui dĂ©signe l’unitĂ© d’information en langage binaire et coin qui veut dire piĂšce. Le terme fait rĂ©fĂ©rence Ă  deux concepts diffĂ©rents selon que l’on emploie ou non une majuscule :

  • avec une majuscule, Bitcoin renvoie au systĂšme de paiement ;
  • avec une minuscule, bitcoin renvoie Ă  l’unitĂ© de monnaie. 

Le bitcoin est une crypto-monnaie. Ces monnaies virtuelles n’ont pas d’existence physique Ă  travers des piĂšces ou des billets. Elles existent seulement de maniĂšre dĂ©matĂ©rialisĂ©e. Mais, comme les euros ou les dollars, les monnaies numĂ©riques peuvent servir Ă  acheter des biens et des prestations de services. Le bitcoin est reprĂ©sentĂ© par le symbole ₿ et les sigles BTC et XBT.

La mise en service des bitcoins et les échanges reposent sur deux piliers : 

  • un systĂšme de pair-Ă -pair (peer to peer ou P2P en anglais) ;
  • la technologie de la blockchain (chaĂźne de bloc en français). 

Le Bitcoin est un systĂšme qualifiĂ© de transparent et de pseudonyme. Il est transparent, car toutes les opĂ©rations sont inscrites dans la blockchain et peuvent ĂȘtre consultĂ©es par n’importe qui. Il est pseudonyme, car chaque dĂ©tenteur de bitcoin est identifiĂ© non pas par son nom, mais par une clĂ© publique. En effectuant des recherches, il est possible de suivre le parcours de chaque bitcoin. On parle alors de token (jeton) traçable.

L’anciennetĂ© du bitcoin, les garanties de sĂ©curitĂ© qu’il fournit et l’intĂ©rĂȘt qu’il suscite en font la cryptomonnaie de rĂ©fĂ©rence. Pour certains, il pourrait Ă  l’avenir ĂȘtre un Ă©talon sur lequel adosser les autres monnaies, comme le fut l’or Ă  la sortie de la Seconde Guerre mondiale. 

Depuis son lancement, la capitalisation en bitcoin ne cesse de croĂźtre. Au premier trimestre 2022, elle s’élevait Ă  689 milliards de dollars. Le nombre d’utilisateurs augmente lui aussi. Au 1er janvier 2022, 80 millions de personnes dĂ©tenaient un portefeuille de bitcoins sur la blockchain. C’est Ă©galement la monnaie virtuelle avec la plus forte valorisation. En novembre 2021, le bitcoin a atteint 69 000 dollars, son record. 

Mais le bitcoin est loin d’ĂȘtre une monnaie reconnue. Seul le Salvador en a fait sa devise officielle. D’autres États, comme l’AlgĂ©rie, le Maroc ou la Chine ont choisi de l’interdire. En France, comme dans la plupart des pays, les autoritĂ©s laissent la cryptomonnaie se dĂ©velopper tout en mettant en garde les consommateurs face aux risques de volatilitĂ©. 

Comment est nĂ© Bitcoin ? 

Bitcoin est nĂ© en 2008, en pleine crise Ă©conomique des Subprimes. Quelques mois auparavant, Ă  l’étĂ© 2007, la part de prĂȘts immobiliers en dĂ©faut de paiement aux États-Unis atteint 15 % et les prix de l’immobilier baissent. Les Ă©tablissements financiers qui avaient accordĂ© des emprunts hypothĂ©caires Ă  risque (subprime mortgage) se retrouvent en difficultĂ© et font faillite. La crise des subprimes culmine le 15 septembre 2008, avec la faillite de la banque d’investissement Lehman Brothers. La crise bancaire amĂ©ricaine devient une crise Ă©conomique mondiale et la quasi-totalitĂ© du globe entre en rĂ©cession. 

C’est dans ce contexte que Satoshi Nakamoto adresse Ă  ses contacts un email, le 31 octobre 2008. Il les informe qu’il travaille sur un projet de monnaie numĂ©rique. Il les invite Ă  consulter sur le site bitcoin.org un document de neuf pages : le white paper (ou livre blanc) du Bitcoin. Le texte dĂ©taille les ambitions et le fonctionnement de cette nouvelle monnaie. Elle a pour objectif de permettre aux citoyens de disposer de leur argent sans dĂ©pendre de leur gouvernement ou d’institutions financiĂšres, peu fiables en cas de crise. En fĂ©vrier 2009, la premiĂšre version du logiciel open source Bitcoin est mise en ligne et les premiers bitcoins sont gĂ©nĂ©rĂ©s. 

Le 12 janvier 2009, le premier Ă©change de bitcoins est enregistrĂ© : Nakamoto envoie dix bitcoins Ă  Hal Finley. Le 2 octobre on assiste Ă  la premiĂšre vente de bitcoins : 5050 bitcoins sont cĂ©dĂ©s via PayPal au prix de 5,02 $. Mais il faut attendre le 22 mai 2010 pour assister Ă  la premiĂšre transaction en bitcoins. Un informaticien de Floride, Laszlo Hanyecz, propose sur un forum 10 000 bitcoins en Ă©change de deux pizzas. Un abonnĂ© lui fait livrer les deux pizzas, pour une valeur de 25 dollars, et reçoit la somme convenue. 

Le 12 dĂ©cembre 2010, Nakamoto annonce Ă  sa communautĂ© qu’il se retire du projet. Il dĂ©signe Gavin Andresen, un scientifique amĂ©ricain, pour lui succĂ©der. Nakamoto disparaĂźt peu Ă  peu de la sphĂšre publique. Depuis 2014, il n’a plus donnĂ© signe de vie. Les thĂ©ories sur son destin et son identitĂ© sont nombreuses. En rĂ©alitĂ©, on ignore si Satoshi Nakamoto existe vraiment. Il pourrait s’agir d’une personne ou d’un groupe d’individus. À ce jour, personne n’a pu prouver qui il Ă©tait et qui Ă©tait l’inventeur du bitcoin. 

Comment fonctionne le bitcoin ? 

Les devises comme l’euro, le dollar ou le yen sont Ă©mises et garanties par un État via ses rĂ©serves. Ce n’est pas le cas du bitcoin. 

Comme les autres cryptomonnaies, le bitcoin repose sur la blockchain. C’est un grand registre numĂ©rique dans lequel sont inscrites toutes les opĂ©rations. DĂšs qu’un Ă©vĂ©nement a lieu (crĂ©ation, achat ou vente d’un bitcoin), il est Ă©crit informatiquement dans le livre de comptes. Chaque opĂ©ration constitue un bloc et les blocs sont rattachĂ©s les uns aux autres, formant une chaĂźne de blocs. Ils sont validĂ©s et vĂ©rifiĂ©s par la communautĂ©. Les membres ajoutent ensuite une copie du bloc Ă  leur copie du registre. 

Chaque bloc comporte plusieurs Ă©lĂ©ments. Le premier est une ligne de code qui reprend les identifiants du bloc prĂ©cĂ©dent. Il comprend ensuite les informations de la transaction en cours comme la date, l’heure et une somme de contrĂŽle. Elle est obtenue en effectuant, Ă  l’aide de son ordinateur, des calculs mathĂ©matiques complexes. C’est la fonction de hachage. Cette empreinte numĂ©rique garantit la validitĂ© des opĂ©rations. 

Les personnes qui participent Ă  l’écriture de la blockchain sont appelĂ©es mineurs. Elles reçoivent, en rĂ©compense de leur travail, des fractions de bitcoins. En thĂ©orie, tout le monde peut devenir un mineur. Pour vous lancer dans le minage, vous avez besoin : 

  • d’un ordinateur avec une forte puissance de calcul ; 
  • d’une connexion Internet ; 
  • d’une connexion au systĂšme Bitcoin. 

En pratique, l’attribution des rĂ©compenses est alĂ©atoire et les calculs trĂšs Ă©nergivores. Les mineurs ont dĂ©sormais pris l’habitude de se regrouper dans des mining pools, des coopĂ©ratives, pour mutualiser leurs moyens. 

La blockchain est un systĂšme dĂ©centralisĂ©. Les intervenants qui y inscrivent les opĂ©rations sont indĂ©pendants les uns des autres et chaque nƓud a la mĂȘme valeur. Si un nƓud est endommagĂ©, les autres subsistent. L’ensemble du rĂ©seau n’est pas impactĂ©. Il est donc trĂšs difficile, voire impossible, de dĂ©truire le systĂšme Bitcoin. C’est Ă©galement un dispositif sĂ©curisĂ©. Les transactions sont authentifiĂ©es par tous les utilisateurs, ce qui limite le risque d’erreurs et de fraude.

Combien vaut un bitcoin ? 

La valeur du bitcoin dĂ©pend du rapport entre l’offre et la demande. Plus il y a de personnes qui souhaitent en acquĂ©rir, plus son cours est haut. Lorsqu’il y a plus de vendeurs que d’acheteurs, son prix est faible. Lors de sa crĂ©ation, il a Ă©tĂ© dĂ©cidĂ© que 20 999 999,977 bitcoins seraient crĂ©Ă©s, pas un de plus. La totalitĂ© des tokens devrait ĂȘtre en circulation d’ici 2140.

À son lancement, en 2009, le bitcoin valait 0,01 dollar. Il est alors rĂ©servĂ© Ă  une poignĂ©e d’initiĂ©s et aux mineurs qui le produisent. En fĂ©vrier 2011, le bitcoin atteint la paritĂ© avec le dollar, puis avec l’euro. 

Dans les annĂ©es qui suivent, le bitcoin sort de l’ombre. Les mĂ©dias et les banques centrales commencent Ă  s’y intĂ©resser. Plusieurs entreprises, comme WordPress, autorisent les paiements en bitcoin. Lentement mais sĂ»rement, le cours de la cryptomonnaie grimpe. En octobre 2013, le FBI ferme le site Silk road. Ce supermarchĂ© du crime permettait de se procurer toutes sortes de produits et de services illĂ©gaux. Les transactions y Ă©taient rĂ©alisĂ©es en bitcoins. DĂ©barrassĂ© de sa rĂ©putation sulfureuse, le bitcoin sĂ©duit les investisseurs et son cours ne cesse d’augmenter. 

Le 28 novembre 2013, 1 bitcoin vaut 1 000 dollars. Le 17 dĂ©cembre 2017, il atteint son premier sommet Ă  19 891 dollars avant de chuter. 

MalgrĂ© des fluctuations, le bitcoin poursuit sa progression jusqu’au 10 novembre 2021. En s’échangeant Ă  68 950 dollars, le jeton atteint son ATH (all time high soit sa plus haute valeur depuis sa crĂ©ation). Au deuxiĂšme trimestre 2022, le bitcoin retombe sous la barre des 20 000 dollars. Plusieurs hypothĂšses, comme l’inflation, la crise de l’immobilier en Chine ou la guerre en Ukraine, sont avancĂ©es pour expliquer cette chute. 

Le cours du bitcoin nous montre la volatilitĂ© de cet investissement. En quelques semaines, l’actif peut perdre la moitiĂ© de sa valeur. Et les Ă©vĂ©nements qui engendrent cette dĂ©valuation ne sont pas toujours prĂ©visibles ou comprĂ©hensibles. Mais c’est aussi un placement qui peut s’avĂ©rer rentable. C’est pourquoi il est souvent utilisĂ© pour dynamiser ou diversifier son Ă©pargne. 

De plus, le bitcoin contrairement aux indices boursiers comme le Nasdaq ou le CAC40 n’a pas de cours officiel. Sa valeur est fixĂ©e par les plateformes d’échanges en fonction des transactions effectuĂ©es non pas pour l’ensemble des bitcoins, mais seulement en interne. Certains sites boursiers calculent un cours moyen en direct que vous pouvez consulter. 

Comment acheter des BTC ?

Il y a plusieurs façons de se procurer des bitcoins :

  • miner des bitcoins ; 
  • se faire rĂ©munĂ©rer en bitcoins ; 
  • acheter des bitcoins. 

Acheter des bitcoins en ligne

Acheter des bitcoins, c’est-Ă -dire les Ă©changer contre des euros est l’option la plus courante. Vous devez pour cela vous adresser Ă  un intermĂ©diaire. Il peut s’agir : 

  • d’une plateforme spĂ©cialisĂ©e dans les crypto monnaies comme Kraken, Binance ou Coinbase ; 
  • d’un courtier comme eToro ; 
  • d’une application comme ZenGo ou Lydia ;
  • d’une banque comme Revolut ou Vivid Money.

Avant de procĂ©der Ă  vos premiĂšres transactions, vous devrez vous inscrire sur la plateforme. Un justificatif d’identitĂ© est nĂ©cessaire. Vous obtiendrez alors une clĂ© publique, votre identifiant sur la blockchain, et une clĂ© privĂ©e, un mot de passe qui protĂšge l’accĂšs Ă  votre portefeuille virtuel. Une fois votre compte crĂ©Ă©, vous pourrez acheter, revendre et envoyer des bitcoins. Les achats de crypto-monnaies se font avec votre carte bancaire, par virement ou avec PayPal. 

C’est l’AutoritĂ© des marchĂ©s financiers (AMF) qui rĂ©gule l’activitĂ© de ces intermĂ©diaires en France. Pour proposer des services de conservation, d’achat, de vente ou d’échange de bitcoins, la plateforme doit ĂȘtre enregistrĂ©e comme Prestataire de services sur actifs numĂ©riques (PSAN). L’AMF met Ă  votre disposition une liste blanche et une liste noire des PSAN pour connaĂźtre le statut de chaque entreprise. 

Une fois que vous avez contrĂŽlĂ© la fiabilitĂ© du service, d’autres Ă©lĂ©ments doivent vous aider Ă  choisir celui qui vous convient, comme les frais pratiquĂ©s ou le cours affichĂ©. 

Les autres façons d’acheter des bitcoins

En bonne monnaie virtuelle, le bitcoin s’échange principalement en ligne. Mais, si vous vivez Ă  Paris ou Ă  Bordeaux, vous pouvez rendre visite Ă  une agence physique. En plus de l’aspect technique, ces comptoirs assurent une mission de conseil et d’information auprĂšs de leurs clients. 

Des distributeurs de crypto-monnaies, sur le modĂšle des DAB, ont Ă©tĂ© installĂ©s partout dans le monde. Mais la France n’en compte pour le moment que deux, dans la capitale. Chez nos voisins allemands, espagnols ou suisses, on en trouve plus d’une centaine !

Comment stocker ses bitcoins ? 

Vos bitcoins sont stockĂ©s dans un portefeuille (wallet). Prenez-en soin ! James Howell, un ingĂ©nieur informatique britannique, recherche les 7 5000 bitcoins qu’il a acquis en 2009. Les fonds seraient sur un disque dur externe
 jetĂ© Ă  la dĂ©charge municipale en 2013 ! Si vous ne voulez pas qu’il vous arrive la mĂȘme mĂ©saventure ou ĂȘtre victime de piratage, mieux vaut prendre quelques prĂ©cautions. 

  • Stocker ses bitcoins en ligne avec un hot wallet

Les plateformes d’échanges de crypto-monnaies assurent le stockage de vos bitcoins. Petite subtilitĂ© : lorsque vous recourez Ă  ce type de service, votre clĂ© privĂ©e est dĂ©tenue par la plateforme et c’est donc elle qui, techniquement, possĂšde vos crypto actifs. Mais vous pouvez en disposer Ă  tout moment. L’avantage numĂ©ro un de ce portefeuille en ligne (hot wallet) est sa simplicitĂ©. Il vous suffit de vous connecter au site pour acheter, vendre ou retirer de l’argent. Les opĂ©rations ont lieu en temps rĂ©el. Mais, dans cette configuration, vous ĂȘtes tributaire de l’intermĂ©diaire. Si le site Ă©tait la cible d’une attaque, vous pourriez perdre votre investissement. 

Il existe aussi des applications spĂ©cialisĂ©es (ZenGo par exemple) dans la conservation de vos avoirs crypto. Ces hot wallets sont accessibles depuis votre smartphone et offrent un haut degrĂ© de protection. Vous ne risquez rien tant que vous ne perdez pas votre appareil. Et grĂące Ă  ces portefeuilles, vous ĂȘtes le seul dĂ©tenteur de votre clĂ© privĂ©e. 

  • Conserver ses bitcoins hors ligne 

Les portefeuilles hors ligne ou cold wallets sont rĂ©putĂ©s plus sĂ©curisĂ©s que les hot wallets. DĂ©connectĂ©s d’Internet, ils sont moins vulnĂ©rables. Dans les faits, les entreprises qui gĂšrent les portefeuilles en ligne gardent la majoritĂ© des bitcoins hors ligne. Si vous souhaitez vous en charger vous-mĂȘme, voici les moyens auxquels vous pouvez recourir.  

La premiĂšre option est d’investir dans un hardware wallet. Il s’agit d’un objet ressemblant Ă  une clĂ© USB. Comme pour votre tĂ©lĂ©phone ou votre carte bancaire, vous devez renseigner un code pour dĂ©bloquer son utilisation. Une phrase de vingt-quatre mots (seed) est gĂ©nĂ©rĂ©e lors de l’installation. Notez-la prĂ©cieusement ou apprenez-la par cƓur : elle vous aidera Ă  vous identifier si vous perdez votre wallet. 

Si les hardware wallet, comme Ledger, Archos ou Trezor sont la solution la plus fiable, ils prĂ©sentent deux freins, Ă  commencer par leur coĂ»t. Comptez au moins 60 euros pour acquĂ©rir un de ces appareils. En outre, ils ne permettent pas d’effectuer des transactions en direct. Vous devez passer par votre portefeuille physique avant de pouvoir rĂ©aliser une opĂ©ration sur la plateforme. Lorsque le marchĂ© est trĂšs volatil, la dĂ©marche peut vous faire perdre de l’argent. 

Il est Ă©galement possible d’opter pour un paper wallet (portefeuille papier). Des sites comme bicoinpaperwallet ou walletgenerator gĂ©nĂšrent votre paper wallet. Vous crĂ©ez un document avec votre clĂ© publique, que vous pouvez transmettre pour recevoir des bitcoins, et une clĂ© privĂ©e, Ă  ne surtout pas communiquer. Les portefeuilles papier ont l’avantage d’ĂȘtre peu onĂ©reux. Mais leur sĂ©curitĂ© dĂ©pend de vous : si vous les perdez ou si vous ne les rangez pas, n’importe qui pourra les consulter. De plus, vous devrez toujours utiliser un autre type de portefeuille pour acheter ou vendre vos bitcoins. 

Enfin, vous pouvez stocker vos bitcoins sur votre ordinateur, dans un desktop wallet. Il fonctionne comme un portefeuille papier, mais sur votre PC. Le niveau de protection est celui de votre appareil. Si ce dernier est piratĂ© ou qu’un tiers y a accĂšs, vos crypto-monnaies seront vulnĂ©rables. Autre inconvĂ©nient, les desktop wallets doivent ĂȘtre mis Ă  jour rĂ©guliĂšrement pour s’adapter aux Ă©volutions de la blockchain. 


Merci Ă  banqueenfrance.com puor tout ce qu’il faut savoir sur cette crypto

#banqueenfrance
Merci d’avoir lu cet article : tout ce qu’il faut savoir sur cette crypto


De banqueenfrance.com

Banqueenfrance.com

Merci 


tout ce qu’il faut savoir sur cette crypto

Plus d'articles >>

%d bloggers like this: